Atelier – Changer l’école pour la sauver

Atelier

Changer l’école pour la sauver

Atelier pouvant être mis en lien avec la conférence de Franck Lepage : Inculture(s) 2 Et si on empêchait les riches de s’instruire plus vite que les pauvres – Une autre histoire de l’éducation.

Attention : contrairement aux stages de réalisation, nous n’organisons pas d’ateliers en intra où les personnes peuvent s’inscrire individuellement. C’est toujours une structure qui nous fait intervenir pour l’animation de l’atelier… elle mobilise ensuite ses réseaux, ses adhérents, ses militants en les invitant à prendre part à l’atelier.

Objectifs

Un atelier pour mettre en place des actions concrètes au sein de l’école, élaborées par les participants, quel que soit leur rôle (parents, élèves, enseignants, syndicalistes, militants associatifs, citoyens, élus…), et en fonction du contexte local, de leurs expériences et de leurs désirs dans ce domaine. L’atelier s’attache à identifier l’intelligence collective de ce groupe précis, quant à son rapport à l’école, et à dessiner des pistes d’actions locales pour que ce groupe mette en place les conditions d’une délibération collective sur des enjeux actuels touchant à la question de l’éducation.

Contenus

  • L’atelier se propose de repartir tout d’abord du vécu de chacune et de chacun sur l’école : qu’estimez vous devoir à l’école et à elle seule ? Puis de mettre en débat le sens de notre éducation nationale : doit-elle servir à former les élèves au monde professionnel, ou plutôt à leur inculquer une culture générale et/ou spécifique, ou bien à les éduquer à leurs futures responsabilités d’adultes, et notamment de citoyens ?
  • Seront aussi travaillées les questions : Faut-il défendre l’éducation nationale ou la laisser privatiser ? Comment agir ? Avec quelle légitimité ? Nous sommes tous des spécialistes de l’école, pourtant nous nous censurons et nous constituons l’école en  forteresse, pourquoi ?

Méthode pédagogique

  • Groupes d’interviews mutuels : votre rapport personnel à l’école.
  • Isoler quelques problèmes nommés par les personnes présentes dans l’atelier.
  • Constituer les sous-groupes pour préciser la nature exacte du problème soulevé.
  • Faire une proposition idéale quant à ce problème.
  • Réaliser un inventaire des alliances.
  • Dégager une première étape de la réalisation de cette proposition idéale.
  • Constituer les actions décidées et la modalité d’organisation des groupes.

Références

  • Agnès van Zanten, L’école de la périphérie. Scolarité et ségrégation en banlieue, Paris, PUF, coll. « Quadrige », 2012.
  • Younes Amrani, Stéphane Beaud, Pays de malheur ! Un jeune de cité écrit à un sociologue, Paris, La Découverte, coll. « Poche / Essais » n° 211, 2005.
  • Anne Thévenin, Béatrice Compagnon, L’école en France. Au carrefour des valeurs républicaines, Toulouse, éditions Milan, 2005.
  • Franck Poupeau, Contestations scolaires et ordre social, Paris, Syllepse, 2004.
  • Stéphane Beaud, 80% au Bac… et après ? Les enfants de la démocratisation scolaire, Paris, La Découverte, coll. « Poche / Sciences » n° 155, 2003.
  • L’éducation et ses contraires, Agone, n° 29 et 30, 2003.
  • Yves Careil, Ecole libérale, école inégale, Paris, éditions Syllepse, 2002.
  • Bernard Defrance, Le droit dans l’école. Les principes du droit appliqués à l’institution scolaire, Bruxelles, éditions Labor, 2000.
  • François Dubet, Pourquoi changer l’école ?, Paris, éditions Textuel, 1999.
  • Ecole. Passer de la massification à la démocratisation, Mouvements, n° 5, 1999.
  • Gérard de Sélys, Nico Hirtt, Tableau noir. Résister à la privatisation de l’enseignement, Bruxelles, éditions EPO, 1998.
  • Politiques éducatives, travail enseignant et activité de l’élève, Société française, n° 10 (60), 1998.
  • Nico Hirtt, L’école sacrifiée. La démocratisation de l’enseignement à l’épreuve de la crise du capitalisme, Bruxelles, éditions EPO, 1996.
  • Bernard Charlot, Elisabeth Bautier, Jean-Yves Rochex, Ecole et savoir dans les banlieues… et ailleurs, Paris, Armand Colin, 1992.
  • Jean-Louis Derouet, Ecole et Justice. De l’égalité des chances aux compromis locaux ?, Paris, éditions Métailié, 1992.
  • Alain Léger, Maryse Tripier, Fuir ou construire l’école populaire ?, Paris, Meridiens-Klincksieck, 1986.
  • Pierre Bourdieu, Jean-Claude Passeron, Les Héritiers. Les étudiants et la culture, Paris, Minuit, 1964.

Public : Tout public
Durée : ½ journée (de 4 h) ou 1 jour
Modalités et tarifs : contact@ardeur.net

Partage :

Les commentaires sont fermés.