Sortie de chantiers à Moulidars près d’Angoulème

Moulidars n’est pas un château du capitaine Haddock, mais le lieu de présentation des 8 prochaines conférences gesticulées issues du dernier stage de réalisation de L’ardeur. C’est près d’Angoulême, (donc pour les chanceux habitants de l’angoumois, de l’Aunis ou de la Saintonge), et c’est à partir du 8 juin prochain. C’est dans la ferme-théâtre de Renata Scant, grande dame qui a consacré une vie au théâtre populaire. En 2018 ou 2019, venez donc réaliser votre propre conférence !

Programme sortie de chantier

programme-sortie-de-conf-juin18

Mouvement de reprise de parole politique, les conférences gesticulées prennent de l’ampleur. Il fallait s’y attendre. Plus de 200 ont été réalisées à ce jour, toutes accompagnées par l’une des structures d’éducation populaire politique. Rien qu’en 2018, l’ardeur en accompagnera 50 à travers ses stages de réalisation. Le mouvement nous échappe, pour le meilleur ou pour le pire, et il faudra s’attendre à voir apparaître des soi-disant « conférences gesticulées » qui seront simplement des conférences classiques vaguement animées, et forcément un jour des conférences de droite sur le coaching ou sur le développement personnel…mais fallait il déposer un label ? Nous pensons que ce mouvement de reprise de parole politique est une forme offerte à tout un chacun qui veut combattre l’idéologie capitaliste. L’adjectif « gesticulé » étant au départ une insolence pour signifier l’intrusion dans la sphère des experts d’une sorte d’illégitimité radicale. Nous nous astreignons sous cette forme à transformer, dans un cadre de réalisation collective ou chacun enrichit la conférence de l’autre, une expérience personnelle vécue en analyse politique partageable sous la forme d’un objet scénique qui nomme les contradictions d’un problème en le rattachant à un système de domination : le capitalisme. (ouf – relire la phrase lentement). De ce point de vue une conférence gesticulée est nécessairement matérialiste (elle néglige les dimension psychologiques pour s’attacher aux effets de système), nécessairement anticapitaliste, et nécessairement contradictoire. Elle ne peut être un tract : par exemple c’est la déconstruction de l’écologie comme système idéologique qui nous intéresse, et non pas un plaidoyer en faveur des éco-gestes citoyens !!! La conférence gesticulée, une arme que le peuple se donne à lui-même !

Partage :
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *